César 2016

Juliette-Binoche-Affiche-Officielle-de-la-41eme-Ceremonie-des-Cesar_exact1024x768_pLa 41e cérémonie des César a eu lieu ce vendredi 26 février 2016. Elle s’est déroulée au théâtre du Châtelet à Paris et c’était la très attendue Florence Foresti qui s’est présenté devant la salle comme maitresse de cérémonie. En tant que comique, elle a parodié le cinéma tout au long de la soirée, en commençant cette 41e édition des César avec une parodie-cinéma de Nikita, Itinéraire d’un enfant gâté et Black Swan. Parfois un peu décalée (Bloquées avec Florence Foresti et Vanessa Paradis), Florence Foresti a néanmoins apporté sa fraicheur dans une cérémonie souvent trop pompeuse.

Le président de cette 41e édition était le cinéaste Claude Lelouch, qui a ouvert les César de cette année 2016 de façon sobre, en faisant une belle déclaration d’amour au cinéma et « aux oubliés des César ». Et pour consoler d’avance les perdants annuels, il a cité Nelson Mandela, « Je gagne ou j’apprends ».


CÉSAR D’HONNEUR : Michael Douglas 

Michael Douglas

MEILLEUR PREMIER FILM : Deniz Gamze Ergüven pour Mustang 

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL : Deniz Gamze Ergüven et Alice Winocour pour Mustang 

MEILLEUR MONTAGE : Mathilde Van de Moortel pour Mustang de Deniz Gamze Ergüven 

MEILLEURE MUSIQUE : Warren Ellis pour Mustang de Deniz Gamze Ergüven

Mustang de Deniz Gamze Ergüven est l’un des grand gagnant des César de cette année 2016, raflant quatre prix lors de la cérémonie : Meilleur Premier Film, Meilleur Scénario original, Meilleur Montage et Meilleure Musique. Il faut noter que chaque prix a eu une introduction spécifique et digne d’être rappelée : Jérôme Commandeur a en effet fait rire toute la salle à son arrivée pour présenter le prix du meilleur montage, déclarant « je vois vos regard, vous êtes en train de vous dire, tiens, il y a eu un désistement » avant de continuer son discours devant une salle hilare. Patrick Bruel a également fait dans l’humour pour présenter le meilleur scénario : « j’ai sorti un film le jour de James Bond, un album le même jour qu’Adèle et je passe aux César après Michael Douglas ». Et enfin il est impossible de ne pas mentionner la présence de Christine and the Queens pour introduire le prix de la meilleure musique, où elle a merveilleusement interprétée « It’s Only Mystery » du film « Subway » de Luc Besson.

Mustang

MEILLEURE ACTRICE : Catherine Frot pour le rôle de Marguerite dans Marguerite de Xavier Giannoli

MEILLEUR SON François Musy et Gabriel Hafner pour Marguerite de Xavier Giannoli 

MEILLEURS DÉCORS Martin Kurel pour Marguerite de Xavier Giannoli

MEILLEURS COSTUMES Pierre-Jean Larroque pour Marguerite de Xavier Giannoli

marguerite

MEILLEUR FILM Fatima réalisé par Philippe Faucon 

MEILLEUR ESPOIR FÉMININ : Zita Hanrot pour le rôle de Nesrine dans Fatima de Philippe Faucon

MEILLEURE ADAPTATION : Fatima de Philippe Faucon, adapté de Prière à la lune, de Fatima Elayoubi

Fatima a, lui, reçu les prix pour Meilleur Espoir Féminin, Meilleure Adaptation et Meilleur Film, le prix le plus prestigieux de la soirée. Il faut noter que ce dernier a été introduit par une dernière petite touche d’humour de Florence Foresti, qui après 3 heures de cérémonie a lancé une petite pique « Vous avez vu Alain on a pas dépassé minuit. C’est qui la meilleure ? »

Fatima de Philippe Faucon a par ailleurs raflé le dernier prix (Meilleur Film) qu’aurait pu recevoir Dheepan. Le long-métrage de Jacques Audiard est l’un des grand perdant de cette année 2016, sortant la tête basse, sans récompense à la clé. 

Fatima 


MEILLEUR FILM ÉTRANGER : Birdman d’Alejandro Gonzalez Inarritu 

MEILLEUR RÉALISATEUR Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE Christophe Offenstein pour Valley of Love de Guillaume Nicloux 

birdman-souvenirs-valley

MEILLEUR ACTEUR : Vincent Lindon pour le rôle de Thierry dans La Loi du marché de Stéphane Brizé  

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN : Rod Paradot pour le rôle de Malony dans La Tête haute d’Emmanuelle Bercot

loidumarché-latêtehaute

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE : Sidse Babett Knudsen pour le rôle de Ditte Lorensen-Coteret dans L’Hermine de Christian Vincent

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE : Benoît Magimel pour le rôle de Yann dans La Tête haute d’Emmanuelle Bercot 

l'hermine-latetehaute

 


animation-documentaire

Petite déception qu’Adam de Simon Rouby n’est pas reçu le prix du Meilleur film d’animation. À la place c’est le plus convenu Le Petit prince de Mark Osborne qui rafle le César. À côté, Le Repas dominical de Céline Devaux repart avec le César du Meilleur court-métrage d’animation. Le prix du Meilleur court-métrage est quant à lui attribué à La Contre-allée de Cécile Ducrocq, court film racontant l’histoire d’une femme prostituée. Enfin, Demain, réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent semblent avoir unanimement séduit avec ce sujet brûlant de la crise écologique. Le public a en effet salué la décision du jury des César, de récompensé le film par le prix du Meilleur film documentaire. Dommage peut-être qu’Une jeunesse allemande de Jean-Gabriel Périot n’ait pas été applaudi à la place, mais on comprend malgré tout le choix final.

MEILLEUR FILM D’ANIMATION : Le Petit Prince réalisé par Mark Osborne 

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE : Demain réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE : La Contre-allée, de Cécile Ducrocq 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D’ANIMATION : Le Repas dominical, de Céline Devaux

Court-métrage

 © Elena Brooks
© photos : canalplus.fr ; academie-cinema.org ; checkthefilm.com

Twitter-icon.png.pagespeed.ce.KJC6ybpB5Sfacebooklogotipo-oficial-tumblr-azul-2014

_

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *