César 2014

César d’honneur : Scarlett Johansson, remis par Quentin Tarantino

scarlettJ.jpg

Meilleure actrice : Sandrine Kiberlain (9 mois ferme)

Un César certes surprenant, mais sûrement mérité récompensant ainsi l’ensemble de la carrière de Sandrine Kiberlain plus que son jeu dans ce film. On peut regretter pourtant que le César n’est pas été décerné à Emmanuelle Seigner pour son interprétation dans la Vénus à la Fourrure ou encore Sara Forestier pour Suzanne.

9 mois ferme actrice.jpg

Meilleur acteur : Guillaume Gallienne (Les Garçons et Guillaume, à table !)

Ce César était attendu et mérité. Très bon acteur, ce prix lui est décerné principalement pour son talent de jeu lorsqu’il interprète sa mère. En effet, il a joué ce rôle durant des années au théâtre auparavant, mais il était juste de le récompenser au cinéma.

gallienne.jpg

Meilleure actrice dans un Second Rôle : Adèle Haenel (Suzanne)
Suzanne1.jpg

Meilleur acteur dans un Second Rôle : Niels Arestrup (Quai d’Orsay)

Là encore, on pouvait s’attendre à ce que ce César revienne à Niels Arestrup, plus peut être pour récompenser sa très belle carrière que pour ce film. Si certains ont pu espérer voir Patrick D’Assumçao (L’inconnu du lac) ou François Damiens (Suzanne) recevoir le prix, le choix de Niels Arestrup est tout à fait légitime.

acteur.jpg

Meilleur Espoir Féminin : Adèle Exarchopoulos (La Vie d’Adèle chapitres 1 & 2)

La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche a été « boudée » lors de cette édition des Césars, mais Adèle Exarchopoulos a reçu néanmoins un prix très mérité. On peut même regretter qu’elle n’est pas concourut pour le César de la meilleure actrice.

La vie d'adèle.jpg

Meilleur Espoir Masculin : Pierre Deladonchamps (L’inconnu du lac)

l'inconnu.jpg

Meilleur Scénario Original : Albert Dupontel (9 mois ferme)

Deuxième surprise pour la comédie décalée de 9 mois ferme, le moins attendu pour recevoir ce prix mais en même temps tout aussi méritant que ses concurrents. 9 mois ferme repart avec deux Césars presque unanimement approuvés.

9 mois ferme.jpg

Meilleure Adaptation : Guillaume Gallienne (Les Garçons et Guillaume, à table !)

Première grosse incohérence des Césars. Ce film est une très belle mise en scène de la pièce de théâtre éponyme, mais le travail de l’adaptation reste relativement calqué sur la mise en scène théâtrale. En oublier du coup la qualité des adaptations de La Vie d’Adèle ou de la Vénus à la fourrure, c’est tout simplement une absurdité.

gallienne5.jpg

Meilleur Musique Original : Martin Wheeler (Michael Kohlhaas)

Choix surprenant, plus encore peut-être que pour le César du Meilleur Son (encore que…) le film de Arnaud des Pallières repart de la Cérémonie des Césars avec deux récompenses.

kohlhaasmimi.jpg

Meilleur Son : Jean-Pierre Duret, Jean Mallet, Mélissa Petitjean (Michael Kohlhaas)

Kohlhaas.jpg

Meilleure Photo : Thomas Hardmeier (L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet)

Spivet.jpg

Meilleur Montage : Valérie Deseine (Les Garçons et Guillaume, à table !)

Pourquoi ce film a-t-il reçu le César du meilleur montage ? La raison reste là totalement obscure. Si on comprend les récompenses pour les catégories du meilleur acteur et du meilleur premier film, voici la deuxième incohérence des Césars. Car le montage de Les Garçons et Guillaume, à table ! n’a rien d’extraordinaire et il faut poser la question : comment les Césars ont-ils pu évincer La Vie d’Adèle dans cette catégorie? Et surtout choisir ce film à la place ? Mystère.

gallienne4.jpg

Meilleurs Costumes : Pascaline Chavanne (Renoir)

renoir.jpg

Meilleurs Décors : Stéphane Rozenbaum (L’écume des jours)

l'écume.jpg

Meilleur Réalisateur : Roman Polanski (La Vénus à la fourrure)

C’est la bonne surprise des Césars. Vu dernièrement comme réalisateur de Carnage et The Ghost Writer, Roman Polanski est ici justement récompensé pour son nouveau film même si ce sera le seul prix qu’il recevra durant la soirée. Car malgré les 7 nominations aux Césars, les deux comédies Les Garçons et Guillaume, à table ! et 9 mois ferme lui vole la vedette sur la plupart des catégories.

fourrure.jpg

Meilleur Film de Court Métrage : Avant que de tout perdre de Xavier Legrand

court métrage.jpg

Meilleur Film d’Animation : Loulou l’incroyable secret de Valérie Schermann, Christophe Jankovic

loulou.jpg

Meilleur Film Documentaire : Sur le chemin de l’école de Pascal Plission

documentairecésar.jpg

Meilleur Premier Film : Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

gallienne2.jpg

Meilleur Film Étranger : Alabama Monroe de Félix Van Groeningen

Si la présence de Quentin Tarantino aurait pu laisser présager le choix de Django Unchained pour cette catégorie, le jury a opté pour Alabama Monroe. César mérité, malgré une décision difficile entre Blue Jasmine, Gravity ou le surprenant nominé La Grande Bellezza.

AlabamaMonroe.jpg

Meilleur Film : Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

Et voilà. Le plus grand prix des Césars récompense un film réussi mais qui ne mérite sûrement pas tous les Césars qui lui sont décernés. Car si pour une fois le jury récompense une comédie, il est très décevant que ce ne soit pas la Vie d’Adèle qui reçoive cette récompense. La préférence pour le film du comédien sortant de la Comédie Française nous laisse un goût amer de frustration…

gallienne3.jpg

© Elena Brooks
© photos : allocine ; academie-cinema.org

 logotipo-oficial-tumblr-azul-2014facebookTwitter-icon.png.pagespeed.ce.KJC6ybpB5S

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *